Une journée chez Oblomov Bande dessinée de l’artiste

Une journée chez Oblomov est l’adaptation de Vadim Korniloff en récit dessiné à la plume (encre aquarelle, et quelques planches couleurs, acrylique) du roman Oblomov de Ivan Gontcharov (publié la première fois en Russie en 1859). Cet ouvrage comprend un prologue écrit, une soixantaine de planches dessins+dialogues, et un épilogue écrit (au total environ 70 pages). Cette adaptation est d’après la traduction de Piotr Artamoff (édition Didier et Cie Paris,1877).

Pour découvrir et acquérir de toute urgence Une journée chez Oblomov  :

 

Saint-Pétersbourg, milieu du 19ème siècle, dans son appartement rue Gorokhovaya, Elie Oblomov, la trentaine passée, était couché dans son lit. Il portait en guise de robe de chambre, un long manteau perse…

« Nous avons été séduit par ce projet qui traite d’un passé révolu: l’ancien monde Russe (et qui compte parmi nos sérieux coups de cœur éditoriaux 2018 ) car déjà l’auteur ne vient pas du monde de la BD mais utilise d’emblée ce média avec brio et une originalité qui à notre humble avis « dépoussière » le genre. Avec ce style magistral et naïf à la fois, on n’avait jamais vu l’encre-de-chine moderne nous bousculer de la sorte. Compte tenu de la qualité graphique de cet album il y a des chances pour que le lectorat séduit passe comme nous ses vacances d’été à Oblomofka, dans l’oisiveté la plus totale à se rôtir au soleil de cette petite bourgade du confit de l’Asie… Avec, bien sur, à défaut de deux grands malheurs juste un petit bonheur: cet album d’Oblomov entre les mains » (Yannick Bunel, éditeur)

 

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :